Traitement médicamenteux de l’autisme (TSA)

Les troubles du spectre autistique, ou TSA, sont des troubles du développement neurologique pour lesquels il n’existe pas de traitement définitif. Les symptômes de l’autisme sont nombreux, on cite essentiellement les déficits d’interaction sociale et de communication.

Les principaux symptômes des TSA répondent aux thérapies comportementales. Les autres symptômes sont traités par des médicaments. Il peut s’agir des symptômes mineurs de l’autisme ou encore dus à des conditions associées.

Les patients atteints d’autisme peuvent présenter des symptômes tels que l’hyperactivité, l’inattention et un comportement agressif. Des troubles tels que l’épilepsie, l’anxiété et la dépression accompagnent aussi fréquemment les TSA. Toutes ces affections peuvent être prises en charge efficacement par des médicaments.

Les médicaments peuvent être utilisés chez les enfants autistes pour traiter de nombreux symptômes mineurs.

Cet article traite des médicaments utilisés pour traiter les troubles du spectre autistique. Il aborde également les effets secondaires et la manière d’évaluer l’efficacité de tout médicament utilisé.

Quand envisager un soutien médical pour l’autisme ?

La prise des médicaments n’est pas bénéfique à tous les patients. Il faut l’envisager au cas par cas. Les symptômes accompagnant l’autisme d’une personne ont-ils un impact significatif sur son fonctionnement quotidien ? S’agissant d’un enfant, cela affecte-t-il son comportement à l’école, à la maison ou lors d’autres activités ? Pour les enfants qui en font l’expérience, la prise de médicaments doit être envisagée. 

En faisant évaluer un tel enfant par un spécialiste, celui-ci sera en mesure d’obtenir les détails du TSA de l’enfant. En même temps, il saura quels sont les symptômes auxquels l’enfant est confronté et lesquels sont les plus problématiques. Chaque patient atteint de TSA exprime ses symptômes à des degrés différents. Après une évaluation, le spécialiste sera en mesure de prescrire des médicaments pour les symptômes problématiques.

Obtenez une consultation gratuite en ligne 

Contactez-nous pour savoir comment la thérapie par cellules souches peut améliorer les effets des autres traitements de l’autisme.

Dr. Aleksandra Fetyukhina, MD

Medical Advisor, Swiss Medica doctor


Traitement médical des enfants autistes

En tant que principale option pour plusieurs symptômes et conditions associés aux TSA, le traitement médicamenteux de l’autisme peut améliorer considérablement la qualité de vie des enfants.

Les médicaments suivants sont utilisés dans la prise en charge médicale de l’autisme. Dans la majorité des cas, ils peuvent être utilisés aussi bien chez les adultes que chez les enfants.

  • Les antipsychotiques comme la rispéridone et l’aripiprazole. Ils sont utilisés pour traiter l’agressivité et l’irritabilité, qui sont fréquemment observées chez les patients atteints de TSA.
  • Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS). Cette classe comprend des médicaments comme la fluoxétine. Les patients autistes présentent un risque élevé de troubles tels que l’anxiété et la dépression. Les ISRS conviennent au traitement de ces troubles.
  • La naltrexone est un médicament prescrit aux patients autistes. Il contribue à la réduction du risque d’automutilation et améliore l’agitation. Il permet également de gérer les comportements répétitifs qui peuvent être considérés comme invalidants. Cependant, son goût amer rend son administration particulièrement difficile.
  • La mélatonine est utilisée en raison de la proportion importante de personnes autistes qui souffrent d’insomnie. Elle contribue à résoudre les problèmes de sommeil.
  • Les stimulants tels que le méthylphénidate, connu sous les noms de marque Ritalin et Concerta, sont utilisés occasionnellement pour réduire l’hyperactivité. Ils peuvent également traiter l’inattention en permettant à l’enfant de se concentrer plus longtemps.
  • Les anticonvulsivants sont fréquemment utilisés puisqu’un tiers des patients atteints de TSA subissent une crise au cours de leur vie. Les nombreuses options dans cette classe sont choisies en fonction des caractéristiques de l’enfant.
  • Le syndrome de Gilles de la Tourette peut également survenir dans le cas des TSA. La Clonidine est un médicament utilisé pour réduire les tics, mais il présente l’avantage supplémentaire de gérer l’hyperactivité.

Comment les médicaments peuvent aider une personne autiste

Le traitement médical de l’autisme peut améliorer la vie des patients autistes et de leurs proches ou soignants. L’objectif d’un traitement médical de l’autisme est de gérer certains des symptômes qui peuvent être problématiques.

À la maison ou à l’école, des symptômes tels que l’hyperactivité et l’agressivité peuvent affecter d’autres personnes. Ils peuvent également compliquer les comportements d’automutilation. Les médicaments peuvent réduire leur intensité, permettant ainsi de les soigner facilement.

La prise en charge médicale de l’autisme facilite les autres traitements. Les thérapies comportementales deviennent plus faciles en l’absence d’autres symptômes. Il convient de combiner la thérapie et le traitement médical dans le cas de TSA pour obtenir de meilleurs résultats.

Effets secondaires des médicaments prescrits dans l’autisme

À l’instar de tous les médicaments, ceux prescrits dans l’autisme peuvent avoir toute une série d’effets secondaires potentiels. Il convient d’apprendre sur ces derniers lors de l’utilisation des médicaments par des proches. En sachant à quoi vous attendre, vous serez au courant de ce qui peut se produire ou se développer.

MédicamentsEffets secondaires courantsEffets secondaires moins fréquents
Antipsychotiques atypiquesPrise de poids
Crises d’épilepsie
Somnolence
Baveux
Diminution de la libido
Développement des seins
Membres raides
Tics
ISRSTranspiration excessive
Vertiges
Perte d’appétit
Insomnie
Diarrhée
Constipation
Maux de tête
Hallucinations
Raideur
Tremblements
Rétention urinaire
StimulantsPerte d’appétit
Perte de poids
Rythme cardiaque rapide
Tics
Anxiété
Douleurs thoraciques
Irritabilité
AnticonvulsiveSomnolence 
Douleurs d’estomac 
Fatigue Nausées 
Vomissements
Changements de comportement
Diplopie
Troubles de la vision
MelatoninMaux de tête
Nausées

Évaluer l’efficacité d’un médicament

Une évaluation doit être effectuée avant et après la prescription des médicaments pour les troubles du spectre autistique. Cela permet d’évaluer l’efficacité des médicaments utilisés, ainsi que leurs dosages.

Le tuteur et le médecin peuvent tous deux évaluer les symptômes spécifiques avant et après l’utilisation du médicament. Toutefois, la personne qui passe le plus de temps est la mieux placée pour observer les changements. Il peut également s’agir des frères et sœurs ou encore des enseignants.

Il est important que les parents prennent note de l’état des symptômes avant et après la prise de médicaments.

La comparaison des symptômes avant et après la prise de médicaments permet de déterminer son efficacité. Il n’est pas nécessaire pour un patient autiste de continuer à utiliser un médicament contre les TSA s’il n’a pas démontré son effet positif.

Autres points à aborder avec votre médecin

En plus de discuter avec votre médecin du meilleur médicament pour l’autisme, d’autres éléments importants doivent être pris en compte. Les médicaments contre l’autisme peuvent être efficaces, mais ils ne ciblent pas les principaux symptômes de la maladie. Ces symptômes sont ceux qui concernent la communication et la socialisation.

Discutez avec le médecin de la possibilité de commencer une thérapie comportementale pour votre enfant. Il existe de nombreuses méthodes thérapeutiques efficaces à disposition des enfants autistes. Elles peuvent augmenter considérablement leur facilité d’interaction avec les autres et les aider à exprimer leurs sentiments et leurs besoins de manière plus précise. Certaines de ces méthodes thérapeutiques peuvent être appliquées à la maison.

La thérapie par cellules souches comme aide alternative pour l’autisme

Les médicaments contre l’autisme peuvent être efficaces pour les patients qui en sont atteints. Cependant, l’une des principales préoccupations est qu’ils ne ciblent que les symptômes des TSA et ne permettent pas de prévenir contre la réapparition de la maladie. Il provoque également des effets secondaires qui diminuent le bien-être du patient. Bien que la thérapie médicamenteuse de l’autisme puisse avoir un effet positif, elle peut prendre beaucoup de temps pour les personnes concernées.

La thérapie régénérative peut être administrée aux enfants atteints d’autisme. Ce traitement a le potentiel d’améliorer les principaux symptômes des TSA.

Le traitement des troubles du spectre autistique par cellules souches est pratiqué dans le monde entier. Des recherches ont été menées sur son efficacité et sa sécurité.

Résultats potentiel du traitement par cellule de l’autisme

Il à mentionner que le traitement par perfusion de cellules souches n’est pas garanti pour améliorer les symptômes. Il ne s’agit pas d’une panacée pour l’autisme. Les patients ne remarquent pas tous de changements ou les notent à des degrés variés.

Toutefois, le potentiel d’amélioration est très important pour ceux qui constatent des changements. La médecine régénérative offre aux patients atteints de TSA une opportunité prometteuse et exceptionnelle de traitement. Il a été dit que le traitement par cellules souches mésenchymateuses (CSM) améliore les principaux symptômes de l’autisme. Cela concerne la communication, le comportement, les compétences sociales et d’autres aspects.

Des changements peuvent être observés dans les semaines et les mois qui suivent le traitement. Cela se produira à mesure que les cellules injectées réparent les lésions neuronales dans le cerveau et améliorent la perfusion des zones endommagées.

Nous contacter 

Réservez une consultation gratuite en ligne pour savoir si les cellules souches conviennent à votre cas particulier, ainsi que vous renseigner sur le coût et la durée de la thérapie, et ce qu’elle peut inclure.

Dr. Aleksandra Fetyukhina, MD

Medical Advisor, Swiss Medica doctor


Liste des références:

  1. “Antipsychotics in the treatment of autism.” David J. Posey, Kimberly A. Stigler, Craig A. Erickson, and Christopher J. McDougle. J Clin Invest. 2008 Jan 2; 118(1): 6–14. doi: 10.1172/JCI32483.

  2. “Naltrexone in young autistic children: a double-blind, placebo-controlled crossover study.” B. K. Kolmen, H. M. Feldman, B. L. Handen, J. E. Janosky. Clinical Trial. J Am Acad Child Adolesc Psychiatry. 1995 Feb;34(2):223-31. doi: 10.1097/00004583-199502000-00018.

  3. “Positive effects of methylphenidate on hyperactivity are moderated by monoaminergic gene variants in children with autism spectrum disorders.” J. T. McCracken, K. K. Badashova, D. J. Posey, M. G. Aman, L. Scahill, E. Tierney, L. E. Arnold, B. Vitiello, F. Whelan, S. Z. Chuang, M. Davies, B. Shah, C. J. McDougle & E. L. Nurmi. Pharmacogenomics J. 14, 295–302 (2014). https://doi.org/10.1038/tpj.2013.23.

  4. “The effect of antiepileptic drugs on visual performance.” Emma J. Roff Hilton, Sarah L. Hosking, Tim Betts. Seizure. Volume 13, Issue 2, March 2004, Pages 113-128. https://doi.org/10.1016/S1059-1311(03)00082-7.

  5. “Stem cell therapy in autism: recent insights.” Dario Siniscalco, Suresh Kannan, Neomar Semprún-Hernández, Adrien A. Eshraghi, Anna Lisa Brigida, and Nicola Antonucci. Stem Cells Cloning. 2018; 11: 55–67. doi: 10.2147/SCCAA.S155410.

  6. “Autism treatment with stem cells: a case report.” D. M. Maric, V. Papic, M. Radomir, I. Stanojevic, I. Sokolovac, K. Milosavljevic, D. L. Maric, D. Abazovic. Case Reports, Eur Rev Med Pharmacol Sci. 2020 Aug;24(15):8075-8080. doi: 10.26355/eurrev_202008_22491.

More sources

Ça peut vous intéresser

Article
Vidéo

We use cookies on our site to ensure that we give you the best browsing experience. By continuing to browse the site, you agree to this use. For more information on how we use cookies, see our Cookie Policy and Privacy Policy.

Got it